« Je condamne l’Etat » Par Mame Famane Niang

Quand je dis « l’Etat » c’est nous la population, et le gouvernement en particulier. 
Pourquoi ? Je ne manquerai pas de le dire évidemment ! 
Je condamne l’Etat parce que nous comme que le gouvernement n’a pas assuré son rôle, nous n’avons pas assuré notre rôle de « citoyen » de « patriote ». Pourquoi se sacrifier les vies en traversant océans et mers, pour qui ? Les occidentaux ! L’eldorado ! Alors qu’on pourrait bel et bien, avec les sous réunis, pour l’accès à ses terribles pirogues, rester chez nous et utiliser cet argent à bon escient dans notre pays pour son développement.

"GAMBIE - CEDEAO" Par Farba Senghor

Un an et quelques jours déjà que la Gambie sombrait dans le chaos suite à l'entêtement du Président Yaya Jammeh de quitter le Pouvoir après des élections mouvementées que l'opposition dirigée par Adama Barrow avait remportée malgré les répressions, obstructions, fraudes du Pouvoir. La vigilance de la CEDEAO, de l'opinion publique internationale, des forces armées de la CEDEAO...ont permis d'éviter le pire et d'exiler Jammeh à Malabo. La Gambie avait frôlé la catastrophe du fait d'un Président qui avait fini par se convaincre qu'il était un monarque de droit divin, inamovible, omnipotent, omniscient.

Cn'est pas Vrai 002: L'image du "vol d'or" par l'Armée française était plutôt celle d'une séance de destruction de munitions

La phrase du jour : « Ne croyez pas tout ce qu’on vous dit sur le Net »Signé : un petit malin...sur le Net.

"Cohésion locale-Cohésion nationale" Par Farba Senghor

L'Etat républicain aurait comme missions d'abord de rapprocher l'Administration des administrés, de la rendre plus accessible pour les usagers des services publiques pour une meilleure prise en charge de leurs besoins, attentes et préoccupations dans le cadre de leurs activités quotidiennes et ensuite de faire de sorte que les citoyens puissent avoir la possibilité de choisir au niveau des terroirs des représentants élus pour délibérer sur des questions d'intérêts locaux en mettant à leur disposition les moyens appropriés pour y faire face et en concevant les mécanismes légaux d'arbitrage et de contrôle des ressources allouées à cet effet.

Marché ouvert sous un Ciel dégagé

Hormis les ambitieuses réformes enclenchées et en rapport avec le fonctionnement de l’Union, deux décisions majeures sont aussi ressorties du 30ème Sommet de l’Union Africaine.
Deux projets phares inscrits dans l’Agenda 2063 dont l’aboutissement marque la preuve d’un dynamisme retrouvé d’une Union Africaine et de ses Chefs d’Etats membres très souvent décriés.

"La Franc-maçonnerie et les organisations similaires sont-elles solubles dans l’islam ?" Par Ahmadou Makhtar Kanté

L’objet de cette contribution n’est pas de donner une position sur le bien-fondé ou non de l’interdiction de la rencontre qui était planifiée pour être tenue à Dakar, ce mois de février 2018. 
Nous en tirons prétexte pour examiner la question de fond, à savoir : en quoi la franc-maçonnerie et les autres organisations similaires, plus ou moins secrètes, sont-elles compatibles avec les enseignements de l’islam ? 
A cette fin, il convient, dans notre démarche, d’appliquer les principes éthiques de l’islam au sens d’être juste envers autrui et de s’en limiter à ce que l’on sait. 
Donc, nous nous efforcerons d’éviter de baser notre argumentaire sur la base de rumeurs et autres considérations qui peuvent être vraies mais sur lesquelles nous n’avons pas de preuves irréfutables. En outre, nous avons choisi de ne pas nous appesantir sur des questions presque insolubles sur l’origine de la franc-maçonnerie et des sociétés similaires pour nous prononcer juste sur des sujets suffisamment lisibles pour être discutés de façon claire et pertinente. 

"Ensemble, dénonçons l'injustice faite aux élèves !" Par Mamadou Dieng

L’échec n’est-il pas le cauchemar le plus inquiétant, surtout, quand il plane au-dessus de nos têtes ? Participer un tant soit peu à cette société de culte naissante, c’est entrer dans un monde où l’envie de réussir nous coupe le souffle. 
Ce n’est pas pour rien que nous sommes profondément fascinés par cette cadence fort élevée du cycle de l’innovation inédite des sociétés qui ont déjà adopté le mode de vie du futur. Ils forment déjà parmi nous une communauté internationale, celle des citoyens du futur. 
Ils sont pour nous le flambeau sur le ciel qui nous éclaire ; nous qui sommes contaminés par cette cadence fébrile du monde moderne. En quoi sont-ils différents du reste des hommes ? Cette distinction n’est-elle pas afférente à l’importance qu’il accorde à l’éducation et à l’instruction ? 

"Conflit casamançais: “Contre toute attente, l’ancien président SENGHOR regrette. …*" Par ElHadji Daniel SO

“Soutenir la paix contre la guerre cela équivaut à soutenir la raison contre la folie.”Edmond Thiaudière(La soif du juste (1895)


Premier Président de la République du Sénégal indépendant, Léopold Sédar Senghor continue, plus de seize ans après sa disparition, d'inspirer politiques et poètes - littéraires. L’ancien président-poète qui a vu naître le conflit casamançais, s’est également  toujours  illustré  durant toute son existence, à travers la poésie, dans l’engagement de la négritude désirant revaloriser une Afrique qu'il considérait  dépossédée de sa langue et de son histoire. Dans cet entretien posthume réalisé dans l'enceinte de leur demeure familiale sise à Verson (Normandie - France), nous vous proposons d'entrer en immersion dans un voyage outre-tombe très réaliste et actualisée. Sans oublier de faire la description approximative du déroulement de cette entrevue imaginaire assez envoûtante dont la plupart des réponses ont été tirées de ses oeuvres et entretiens d'alors. En voici, l'exclusivité.

Chronicature 019: Découvrez Toute la Vérité sur la plus Dangereuse Loge au Sénégal

Un rassemblement de centaines de francs-maçons annulé, des "moonistes" en conclave voilé, d’autres personnalités maçonniques en vue au mois de Février, les histoires rocambolesques sur les sociétés occultes se succèdent depuis un certain moment dans l’actualité sénégalaise. 
Pourtant, la plus grande secte jamais révélée existe depuis des dizaines d’années et grâce à une enquête de longue date nous allons démontrer comment ses adhérents pernicieux agissent dans les ténèbres pour contrôler la vie de chaque sénégalais. 

"Filles du Boundou, marions-nous parce qu'on le désire chaleureusement et non à cause de la pression sociale que nous subissons" Par Aissatou Abdoul Kébé

"Debbo ko dewugal" ou "debbo ko suudumum" ( la femme n'a sa raison d'être que dans son ménage)!
Ces expressions sont familières à tout natif du Boundou car elles sont employées dans les discussions quotidiennes.
Au Boundou comme ailleurs, le mariage est tellement important qu'il devient une obsession pour certaines personnes.
En tant que musulmane qui est imbue de valeurs, je partage tout à fait l'opinion selon laquelle le mariage est une étape fondamentale voire indispensable pour se faire accepter et respecter davantage dans la société. Il nous permet également d'accomplir un devoir sacré.
Cependant étant sacré, le mariage devrait être un choix personnel et rationnel qui ne doit en un aucun cas être motivé par les influences extérieures.

Chronicature 018: Une banale Histoire de Bourses

À chaque coup d’éclat médiatique quasiment la même raison : le paiement des bourses.
À chaque tir de grenades lacrymogène, à chaque cohue d’étudiants avec des GMI à leurs trousses, à chaque bataille désordonnée et destructrice qui, finalement, sert presque d'exutoire au stress latent dans tous les campus une seule et unique raison : le paiement des bourses.

"Des Programmes crédibles pour les Présidentielles de 2019" Par Farba Senghor

Nous nous rapprochons lentement mais sûrement des prochaines élections Présidentielles de 2019 dont les enjeux, compte tenu des profils des candidats potentiels et des nouvelles perspectives économiques et sociales induites par les récentes découvertes et exploitations minières, sont cruciaux pour l'avenir de notre Pays.