"Sénégal : Le brassage national davantage fragilisé par l'éclatement des sept entités naturelles régionales" Par Guorguez

De Diouf à Wade, chacun y est hélas allé de sa chirurgie territoriale régionale de courte vue. 
Là où ils se devaient de davantage renforcer et accélérer le processus d'intégration des riches maillons ethnico-culturels qui, dans le cadre des sept premières régions naturelles, commençaient à s'imbriquer harmonieusement grâce aux rapports de cousinage étroitement tissés.

"Las de cette politique de dénigrement" Par Ibrahima Ngom

Tout d'abord, je commence mes propos en réaffirmant que je suis apolitique. 
Seulement, j'ai un avis que j'aimerais bien partager avec mes concitoyens parce que tout le monde est témoin de la conjoncture actuelle. 

"MAME DIARRA BOUSSO, l’incarnation de la femme pieuse et vertueuse en Islam !" Par El Hadji Daniel SO

"On épouse en général une femme pour une de ses quatre raisons : pour sa richesse, pour son rang social, pour sa beauté et pour sa religion.Choisis donc la femme se conformant à la religion ! "du Prophète (PSL) selon Boukhari

"Macky Sall dans le Saloum et le Sine : promesses respectées" Par Farba Senghor

Les axes routiers Fatick - Kaolack ; Dinguiraye - Nioro ; Keur Waly Ndiaye - Passy - Sokone sont réhabilités et adaptés aux normes en la matière. Ils ont été inaugurés durant le week-end dernier par le Président de la république du Sénégal Monsieur Macky Sall. des vieilles doléances des populations viennent ainsi d'être satisfaites.
À Foundiougne le 20 Février 2017 dernier, il a lancé officiellement le démarrage des travaux du grand pont à péage. Ils devront durer trois ans. Finance par Eximbank China à hauteur de 41,6 milliards de dollars US, ce pont sera long de 1290 m et aura une largeur de 11,40m. 

Chronicature 020: "2 Minutes et 30 Secondes de Silence"


2 Minutes et 30 Secondes de Silence...
Pour entendre le son de cette case qui brûle
De cette machette qui mutile, le bruit des rafales et des hurlements d’enfants à leurs parents
L’effet de ces balles qui sifflent aux frêles oreilles de ceux qui fuient leur maison
Le son de cette bombe qui détone et la gaieté d’un marché tout d’un coup changé en cimetière à ciel ouvert
Pleurs et drames, angoisses et cris

« Je condamne l’Etat » Par Mame Famane Niang

Quand je dis « l’Etat » c’est nous la population, et le gouvernement en particulier. 
Pourquoi ? Je ne manquerai pas de le dire évidemment ! 
Je condamne l’Etat parce que nous comme que le gouvernement n’a pas assuré son rôle, nous n’avons pas assuré notre rôle de « citoyen » de « patriote ». Pourquoi se sacrifier les vies en traversant océans et mers, pour qui ? Les occidentaux ! L’eldorado ! Alors qu’on pourrait bel et bien, avec les sous réunis, pour l’accès à ses terribles pirogues, rester chez nous et utiliser cet argent à bon escient dans notre pays pour son développement.

"GAMBIE - CEDEAO" Par Farba Senghor

Un an et quelques jours déjà que la Gambie sombrait dans le chaos suite à l'entêtement du Président Yaya Jammeh de quitter le Pouvoir après des élections mouvementées que l'opposition dirigée par Adama Barrow avait remportée malgré les répressions, obstructions, fraudes du Pouvoir. La vigilance de la CEDEAO, de l'opinion publique internationale, des forces armées de la CEDEAO...ont permis d'éviter le pire et d'exiler Jammeh à Malabo. La Gambie avait frôlé la catastrophe du fait d'un Président qui avait fini par se convaincre qu'il était un monarque de droit divin, inamovible, omnipotent, omniscient.

Cn'est pas Vrai 002: L'image du "vol d'or" par l'Armée française était plutôt celle d'une séance de destruction de munitions

La phrase du jour : « Ne croyez pas tout ce qu’on vous dit sur le Net »Signé : un petit malin...sur le Net.

"Cohésion locale-Cohésion nationale" Par Farba Senghor

L'Etat républicain aurait comme missions d'abord de rapprocher l'Administration des administrés, de la rendre plus accessible pour les usagers des services publiques pour une meilleure prise en charge de leurs besoins, attentes et préoccupations dans le cadre de leurs activités quotidiennes et ensuite de faire de sorte que les citoyens puissent avoir la possibilité de choisir au niveau des terroirs des représentants élus pour délibérer sur des questions d'intérêts locaux en mettant à leur disposition les moyens appropriés pour y faire face et en concevant les mécanismes légaux d'arbitrage et de contrôle des ressources allouées à cet effet.

Marché ouvert sous un Ciel dégagé

Hormis les ambitieuses réformes enclenchées et en rapport avec le fonctionnement de l’Union, deux décisions majeures sont aussi ressorties du 30ème Sommet de l’Union Africaine.
Deux projets phares inscrits dans l’Agenda 2063 dont l’aboutissement marque la preuve d’un dynamisme retrouvé d’une Union Africaine et de ses Chefs d’Etats membres très souvent décriés.

"La Franc-maçonnerie et les organisations similaires sont-elles solubles dans l’islam ?" Par Ahmadou Makhtar Kanté

L’objet de cette contribution n’est pas de donner une position sur le bien-fondé ou non de l’interdiction de la rencontre qui était planifiée pour être tenue à Dakar, ce mois de février 2018. 
Nous en tirons prétexte pour examiner la question de fond, à savoir : en quoi la franc-maçonnerie et les autres organisations similaires, plus ou moins secrètes, sont-elles compatibles avec les enseignements de l’islam ? 
A cette fin, il convient, dans notre démarche, d’appliquer les principes éthiques de l’islam au sens d’être juste envers autrui et de s’en limiter à ce que l’on sait. 
Donc, nous nous efforcerons d’éviter de baser notre argumentaire sur la base de rumeurs et autres considérations qui peuvent être vraies mais sur lesquelles nous n’avons pas de preuves irréfutables. En outre, nous avons choisi de ne pas nous appesantir sur des questions presque insolubles sur l’origine de la franc-maçonnerie et des sociétés similaires pour nous prononcer juste sur des sujets suffisamment lisibles pour être discutés de façon claire et pertinente. 

"Ensemble, dénonçons l'injustice faite aux élèves !" Par Mamadou Dieng

L’échec n’est-il pas le cauchemar le plus inquiétant, surtout, quand il plane au-dessus de nos têtes ? Participer un tant soit peu à cette société de culte naissante, c’est entrer dans un monde où l’envie de réussir nous coupe le souffle. 
Ce n’est pas pour rien que nous sommes profondément fascinés par cette cadence fort élevée du cycle de l’innovation inédite des sociétés qui ont déjà adopté le mode de vie du futur. Ils forment déjà parmi nous une communauté internationale, celle des citoyens du futur. 
Ils sont pour nous le flambeau sur le ciel qui nous éclaire ; nous qui sommes contaminés par cette cadence fébrile du monde moderne. En quoi sont-ils différents du reste des hommes ? Cette distinction n’est-elle pas afférente à l’importance qu’il accorde à l’éducation et à l’instruction ?