"La lutte contre la pauvreté" Par Gabriel BOUBANE

La pauvreté est l’incapacité à satisfaire les besoins essentiels de la population : alimentation, santé,
habillement, logement, éducation, sécurité… C’est un fléau mondial. Mais, quelles sont les causes et les stratégies de lutte contre la pauvreté ?

"La "rugbysation" progressive du ballon rond face à une FIFA débordée, en..."V.A.R."contre la désacralisation de l'art du foot !" Par Guorguez

Le football, tel qu'aujourd'hui pratiqué, cadre mal avec l'appellation anglaise, littéralement traduite par la balle au pied, pour ainsi dire qu'il est essentiellement dévolu aux membres inférieurs et accessoirement à la tête. Or, la pratique de plus en plus courante de jouer avec les membres supérieurs, par les tirs de maillots, de culottes, les coups de coudes mal placés jusqu'aux gifles(et insultes inaudibles!)n'est pas pour perpétuer l'héritage artistique des devanciers de la trempe des Pélé, Beckenbauer, entre autres illustres figures de l'histoire.

"Le sport, favori des âmes pures !" Par El Hadj Daniel SO

« Le sport a le pouvoir de guérir les blessures »

Nelson Mandela 

"Hommage à Mary Teuw Niane" Par Abou Dieng

Occasion n’est plus belle que le jour de votre anniversaire pour me consacrer à un vœu, étaler et faire part de ma grande conviction, vous rendre hommage et vous faire un grand Sargal.
Monsieur Mary Teuw Niane, en tant que saint-louisien, en tant que sanarois ancien étudiant de l’UGB, en tant que citoyen sénégalais et panafricaniste, je vous rends un vibrant hommage, et vous exprime toute ma fierté.

Méouane: L'élevage sous la menace de l'exploitation minière

Les éleveurs de Méouane mènent leurs troupeaux dans une zone minière où sont implantées les Industries Chimiques du Sénégal et la GCO, usine d’extraction de Zircon. Ils estiment que leur activité est au quotidien entravé par la réduction des terrains de pâturage et la pollution issue des entreprises minières.

"Sombre destinée d'une nation plus encline vers ce que laisse présager la boule de cristal du charlatan qu'à l'exploitation judicieuse de ses ressources & talents dans un environnement incitateur aux efforts de développement." Par Guorguez


L'esprit ouvert est fondamentalement fonction d'une éducation susceptible de briser les chaînes de captivité dans l'obscurité totale de la caverne entièrement régie par des dogmes imperméables à toutes velléités optionnelles de marcher à contre-courant ou en dehors de ce qui est incontestablement établi.

Chronicature 025: Macronneries…

Qu’on l’aime ou pas, Macron c’est Macron. Il dit ce qu'il veut, élude souvent des faits, clame tout haut sa perception des choses malgré certaines contradictions dans l'historique de ses discours Par ailleurs en vouloir à son ton condescendant est une réelle perte de temps. 
Jupiter est sur sa planète de "bien-pensance".
Qu'il nous (re)parle donc d'un « problème » démographique, frein au développement de l’Afrique ne devrait pas autant choquer outre-mesure. 
L'insulter ne sert à rien tout comme passer notre temps à injurier ou avilir son prochain à chaque désaccord (ça n’a relativement rien à voir mais fallait que ça sorte). 

L’Afrique abandonne ses migrants

Les migrants et réfugiés reviennent au devant de la scène en Europe. Entre mini-sommets et instrumentalisation politique par les leaders d'extrême-droite repris par des gouvernants "modérés", leur sort est au centre d'un débat décisif sur l'accueil mais cet état de fait contraste avec le silence dans lequel s'emmurent depuis lors les Etats africains dont les ressortissants constituent la majeure partie des personnes ayant accompli la périlleuse traversée Méditerranéenne via la Libye cette année. 

"Deux tournants majeurs à l'entame du 21ème siècle contrastant dans leurs sillages avec de longues années mal inspirées par leur avènement:la première alternance démocratique et la performance de nos lions du foot au mondial 2002" Par Guorguez

Avec la première alternance au pouvoir en l'an 2000 dans notre rétroviseur national,la ceinture de sécurité bien bouclée,rien ne semblait faire douter aux Sénégalais de leurs espérances légitimes de désormais compter sur le nouveau leadership exécutif pour résolument nous sortir des culs-de-sac vers des autoroutes du développement socio-économique bien balisées.

« Dis-moi quelle presse tu suis, je te dirai quelles informations tu as… » Par Cheikhna Ibrahima Seck et Cheikh Abdoul Lahat Fall

« Il est bon de hausser la voix et de crier haro sur la bêtise humaine », dit Charles Baudelaire dans ses Curiosités esthétiques.  
« Il y a des haltes, des repos, des reprises d’haleine dans la marche des peuples, comme il y a des hivers dans la marche des saisons », s’exclama Victor Hugo, in Shakespeare. 
Haro ! Halte !
L’hémorragie doit être stoppée. Autrement, le sang risque d’être contaminé.  Des informations sans informations. 
Des informations conditionnelles, complaisantes, circonstancielles, « empressantes ». La tendance est au populisme. La presse est à l’anachronisme.  Elle est  mise en cause. Elle est dans la sauce.
Tel un accident qui se produit sur une route, tels des droits qui sont sans cesse violés. Un signal est continuellement donné. La récréation est habituellement sonnée. 
A la manière d’Aimé Césaire, nous partons, le cœur bruissant « de générosité emphatique ». Peut-être, arriverons-nous « lisses et jeunes ». Nous errons. Dans cette valse résonante, sans fanfares par ailleurs, nous sondons ce quatrième pouvoir qu’est la presse pour déceler les quelques abîmes qui, naturellement, poussent à méditer à l’instar d’Alphonse de Lamartine sur son « Lac ». 

"MAIS BON SANG ! QU'ATTEND-T-ON POUR ÉRADIQUER CES SALLES D’ATTENTE LIBYENNES DE L’ENFER POUR JEUNESSE AFRICAINE LAISSÉE À L’ABANDON ? " Par Elhadji Daniel So

"Les trafiquants d'êtres humains en Libye auraient tué plus d'une douzaine de personnes et blessé beaucoup d'autres après qu'un groupe d'environ 200 Erythréens, Ethiopiens et Somaliens, qui étaient maintenus en captivité, eurent tenté de s'évader." Cette extrême affliction est du Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) à travers un communiqué en date du vendredi dernier 1er juin 2018. Événement qui s'est produit depuis le 23 mai dans la ville de Bani Walid, à 170 km au sud-est de Tripoli. Les survivants dont certains avaient passé près de trois ans de captivité ont unanimement déclaré avoir été torturés par les trafiquants avant leur mouvement de soulèvement de survie. 

Habib Diagne, l’homme qui veut alphabétiser les Enfants-Talibés

Une association de jeunes s’emploie depuis quelques mois à initier des « Talibés » d’un Daara rufisquois à l’alphabet français. L’objectif est de donner les moyens d’une réinsertion future à des enfants qui n’ont jamais été à l’école publique pour la quasi-totalité. Ses initiateurs comptent bien élargir et pérenniser le projet mais font face à des difficultés matérielles.