LES RUES DE LA «HONTE»

Nous leur avons donné le nom de nos rues, Avenues, Boulevards, Places publiques… Voyons qui ils ont été pour nous....:

Rue Jules Ferry : (28 juillet 1885)
« Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai ! Il faut dire ouvertement qu’en effet les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. 
Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures. Ces devoirs ont souvent été méconnus dans l’histoire des siècles précédents, et certainement quand les soldats et les explorateurs espagnols introduisaient l’esclavage dans l’Amérique centrale, ils n’accomplissaient pas leur devoir d’hommes de race supérieure. Mais de nos jours, je soutiens que les nations européennes s’acquittent avec largeur, grandeur et honnêteté de ce devoir supérieur de la civilisation. ».Beaucoup ont d’ailleurs émis des réserves sur l’hommage à lui rendre en France en raison de son idéologie raciste..

Avenue Faidherbe :

Responsable de campagnes systématiques d’incendies de villages, d’enlèvement d’enfants menées contre les populations indigènes désarmées du Waalo, du Fuuta, du Kajor, du Siin, du Joloff. A sa solde également la commission systémique de crimes de guerres par l’utilisation de la famine comme arme de destruction massive (brulage des champs et cultures vivrières en plus des villages), le travail forcé et tant d’autres crimes…

Rue Beranger Ferraud : 

« A mesure que nous connaîtrons mieux ces nègres, nous pourrons plus sûrement et avec moins de chances d’erreurs que par le passé, exercer notre actions sur ces pays qui appellent notre commerce, notre civilisation, en nous offrant en revanche des richesses incalculables », soutenait-il en 1879

En parlant des métis, il dit : “ils sont en équilibre instable et on sent que la nature désireuse d’en finir au plus vite avec de pareils produits, leur a donné des imperfections en assez grand nombre pour condamner la race à une prochaine extinction”.

Rue Jean Jaurès : 

La colonisation était pour lui un « processus gagnant-gagnant », « C'est une œuvre d'enrichissement intellectuel pour les colonisés, qui apprennent une vraie langue». Notre « grand humaniste » exprimait d’ailleurs les choses très clairement : les indigènes doivent produire (c'est-à-dire travailler pour les colons) et maintenir l'ordre (tout en étant subordonnés aux officiers français). Le fait qu'on les manipule en les faisant " participer à l'administration de rares affaires " est la manière républicaine de les exploiter.

Boulevard Pinet Laprade:

Ancien administrateur colonial…En meme temps que Faidherbe tuait, brûlait et affamait dans la région du Fleuve Sénégal, le commandant de Gorée Pinet Laprade :le « meilleur disciple du gouverneur, menait lui aussi de violentes campagnes militaires sur le continent…En 1857 il imposa aux Lebus de Dakar la construction d’un ouvrage militaire et d’un réseau de pistes pour desservir les postes de Joal et de Portudal. La bawol, le siin et le Saloum lui accordent sous la pression des armes l’autorisation de construction du fort de Kaolack en 1860

Boulevard Voltaire : 

"Leurs yeux ronds, leur nez épaté, leurs lèvres toujours grosses, leurs oreilles différemment figurées, la laine de leur tête, la mesure même de leur intelligence, mettent entre eux et les autres espèces d'hommes des différences prodigieuses. Et ce qui démontre qu'ils ne doivent point cette différence à leur climat, c'est que des Nègres et des Négresses transportés dans les pays les plus froids y produisent toujours des animaux de leur espèce, et que les mulâtres ne sont qu'une race bâtarde d'un noir et d'une blanche, ou d'un blanc et d'une noire.

Rue Victor Hugo :

 Discours tenu le dimanche 18 mai 1879 : « […] Le blanc a fait du noir un homme; au vingtième siècle, l'Europe fera de l'Afrique un monde (Applaudissements.) Refaire une Afrique nouvelle, rendre la vieille Afrique maniable à la civilisation, tel est le problème. L'Europe le résoudra. Allez, Peuples! emparez-vous de cette terre. Prenez-la. A qui ? A personne. Prenez cette terre à Dieu. Dieu donne la terre aux hommes, Dieu offre l'Afrique à l'Europe. Prenez-la. Versez votre trop-plein dans cette Afrique, et du même coup résolvez vos questions sociales, changez vos prolétaires en propriétaires. Allez, faites ! Croissez, colonisez, multipliez 

Felix Faure :

 Du nom d’un franc-maçon « notable » Président de la France (surnommé « Président Soleil » à cause de son goût du faste ) mort quatre ans après son élection suite à la combinaison d’un puissant aphrodisiaque et d’une fellation prodiguée par sa maîtresse qui avait provoqué un orgasme fatal d’où les moqueries entourant sa mort…

Avenue Carde :

Administrateur colonial français critiqué lorsqu’il était en service à l’AEF pour son inertie et sa politique sanitaire face à la maladie du sommeil qui en 1920 décimait les populations indigènes du Cameroun

Boulevard Général De Gaulle : 

“C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. Qu’on ne se raconte pas d’histoires ! Les musulmans, vous êtes allés les voir ? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leurs djellabas ? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français ! » Repris par Nadine Morano…

Rue Mangin :

Lieutenant-colonel en 1905, il sert au Sénégal, de 1906 à 1908, comme chef d’état-major du commandant supérieur en Afrique occidentale française (AOF). Il écrit alors La Force noire, ouvrage dans lequel il recommande l’utilisation militaire des ressources en hommes de l’Afrique noire pour occuper l’Afrique française du Nord (AFN) en cas de conflit afin de libérer des troupes nord-africaines pour les fronts continentaux. 


POUR NE CITER QUE CEUX-CI CAR IL NE S'AGIT QUE D'UN PETIT ECHANTILLON……

POUR LA REBAPTISATION DE CERTAINES DE NOS RUES ?  A VOS COMMENTAIRES!