"Le PS en crise" Par Farba Senghor

Le Parti Socialiste s'est délesté d'une bonne partie de ses cadres. Il vient d'exclure de ses rangs des militants de valeur dont la représentativité au niveau local ne fait l'ombre d'aucun doute.
Madame Aissata Tall Sall, Messieurs Khalifa Sall, Barthelemy Diaz, Bamba FALL..sont des élus au niveau de leurs collectivités locales...Un vrai coup dur pour ce vieux Parti qui a marqué l'histoire politique du Sénégal et qui a formé des générations d'hommes politiques et d'hommes d'Etat. Ces mesures d'exclusion qui vont probablement renforcer la position de son Secrétaire Général dans la mouvance présidentielle, vont également occasionner de nombreux départs de militants qui commencent déjà a considerer le Secrétaire général du PS comme un traître ayant trahi son Parti pour des interets personnels eu égard aux récentes distinctions dont il a pu bénéficier. En tout état de cause, Monsieur Khalifa Sall, Maire de Dakar et Député pour la législature en cours est toujourrs en prison pour détournement de deniers publiques, lâché par son parti au moment où il en avait le plus besoin. Nombre d'observateurs y ont décrypté dans ces exclusions une volonté de la coalition au pouvoir et de son Chef d'écarter un prétendant sérieux et un redoutable adversaire pour les prochaines Présidentielles prévues en 2019.
Le départ de l'ancien Président Senghor du pouvoir avait occasionné une grande fissure au sein du PS entre Diouf-Wade-Djibo-Robert Sagna qui avait fini par l'affaiblir. Monsieur O.T. Dieng avait réussi à le faire survivre, à le gérer et à le mener au pouvoir dans le cadre de la coalition BBY. 
Les Présidentielles de 2019 seront très disputées à Dakar et dans le Fouta, les neo-exclus du PS ayant plusieurs fois démontré leurs capacités de mobilisation et leurs représentativités dans ces endroits-là.