"Quand un singe parle, l'homme agit !" Par Mamadou Moussa Talla

Il ne s'agit pas pour les pays africains de demander des excuses aux États-Unis mais, cela devrait constituer une source de motivation et d'action de la part de nos dirigeants. 

On sait qu'il est un dirigeant  immature, mineur et impoli d'une nation fondée par la sueur, la bravoure de hommes intègres que l'Afrique a fourni au monde. Chez nous, la morale, la considération en des être inférieurs est d'une importance capitale et la réponse a des propos d'un profane par des propos profanateurs ne serait que l'ombre de notre "inintelligence". 
Notre réponse a ses propos doit être des actes responsables, réfléchis et fondés sur des mises en oeuvres concrètes de nos États et une séparation totale avec l'Occident et surtout des États-unis qui se transformera en une coopération dans le vrai sens du mot. C'est cette conception que nous devons avoir sur ces propos d'une bête de foire.